Les poissons du Channel mangent (aussi) du plastique

Le 25 janvier 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un poinsson de la Manche sur trois est bourré de plastique.
Un poinsson de la Manche sur trois est bourré de plastique.

C’est une pêche inquiétante qu’ont réalisée des scientifiques de l’université de Plymouth (Grande-Bretagne): un tiers des poissons attrapés dans la Manche sont contaminés par du plastique. L’étude, publiée dans Marine Pollution Bulletin, porte sur 504 poissons de 10 espèces différentes, pêchés à 10 kilomètres des côtes et à 55 mètres de profondeur. 184 d’entre eux contiennent des fragments de plastique de moins d’un millimètre. Aucune différence dans les prélèvements n’a été relevée entre les poissons pélagiques, qui vivent à proximité de la surface, et les poissons démersaux, qui se nourrissent au fond.

L’analyse des 351 fragments (68% de fibres, de couleur noire pour la moitié) retrouvés dans les poissons désigne une source principale de contamination: la rayonne ou viscose, une matière synthétique très utilisée dans l’habillement, les meubles, les serviettes hygiéniques et dans les produits ménagers. Les bouteilles, les sacs en plastique, ainsi que les gommages ou les savons à base de micro-billes, fournissent également leur lot de pollution. Celle-ci est ingérée par la faune marine –comme le zooplancton- que mangent les poissons.

Les chercheurs redoutent que le système digestif des poissons soit bloqué par les débris ou que les poissons se sentent rassasiés à tort. Ce passage du plastique dans l’appareil digestif peut-il faciliter la migration des produits chimiques dans l’organisme des animaux?, se demandent les Britanniques. Avec des conséquences pour les animaux eux-mêmes et pour les prédateurs qui, par exemple, concentreraient le bisphénol A contenu dans les matières plastique.

Cette étude est une première étape, reconnaissent les chercheurs. Elle confirme que l’empoisonnement des organismes marins est planétaire, puisque le même phénomène s’observe également dans le Pacifique [JDLE] et en Méditerranée [JDLE].



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus