Les phoques picards iront s’échouer ailleurs

Le 10 octobre 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les phoques, présents en Baie de Somme.
Les phoques, présents en Baie de Somme.
DR

Dernière saison pour le centre de remise en forme pour phoques échoués sur la côte picarde. Les subventions publiques font défaut, même si la région des Hauts-de-France soutient toujours l’association Nature Picardie, gestionnaire du centre.

A partir du 22 octobre, les phoques de la baie de Somme sont priés d’aller s’échouer ailleurs que sur le littoral picard. Car le centre de sauvegarde de la faune sauvage, installé chaque été depuis 10 ans à Abbeville, fermera définitivement ses portes. En cause: les difficultés financières de Picardie Nature, l’association gestionnaire du centre, qui subit des baisses de subventions. Ce centre permettait à des jeunes pinnipèdes séparés prématurément de leur mère avant le sevrage de prendre des forces avant de reprendre la mer.

La Somme reprend ses billes

Ce sont surtout les départements qui ont fermé le porte-monnaie: la subvention du conseil départemental de la Somme est passée de 60.000 euros en 2014 à une promesse de 16.000 euros en 2016, pas encore votés à ce jour; elle sera purement et simplement supprimée l’an prochain. Les 3.000 euros accordés par le département de l’Oise ne bougent pas et l’Aisne a accordé 15.000 euros pour cette année.

Subvention maintenue de la Région

Les pires rumeurs circulent sur l’attitude de la Région des Hauts-de-France, suspectée d’avoir les mêmes vues éradicatrices sur les associations de protection de l’environnement que sa consoeur d’Auvergne-Rhône-Alpes (ici ou ici). Or l’exécutif régional dirigé par Xavier Bertrand (par ailleurs grand pourfendeur d’éoliennes), soutient bien Picardie Nature pour l’exercice 2016. Certes, par le biais d’une subvention accordée par l’ancienne majorité. Mais la Région vient aussi de valider une subvention de fonds européens pour d’autres projets que la mission phoque. «Picardie Nature est en attente de pouvoir dialoguer avec la nouvelle majorité sur les orientations futures que celle ci souhaite mettre en place, explique Patrick Thiery, son président.  

Pétition mensongère

Il tente de calmer le jeu après la publication d’une pétition venue dont ne sait où et qui accuse la Région d’avoir œuvré pour faire fermer le centre pour les phoques. La pétition a finalement été retirée à la demande de Picardie Nature, mais «aux vues des commentaires laissés par les signataires, ça risque d’en irriter quelque-uns à la Région», redoute Patrick Thiery, navré qu’on ait ainsi usurpé logo et photos de l’association.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus