- 

Les phoques écossais hachés par les hélices

Le 03 novembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une tuyère Kort
Une tuyère Kort
DR

En Ecosse, les hélices couvertes par des tuyères Kort sont responsables de mutilations mortelles sur des phoques, estiment des experts. Dans un courrier adressé aux gouvernements écossais et britannique, plusieurs associations demandent leur interdiction totale.

Depuis 2010, une centaine de cadavres de phoques ont été retrouvés sur les côtes écossaises, dans le nord de l’Angleterre et en Irlande du Nord, portant tous le même type de blessures: partant de la tête, cette lacération recouvre le corps de manière hélicoïdale, une blessure en forme de «tire-bouchon».

Dans une étude menée pour le compte de l’agence Marine Scotland, les chercheurs de l’unité de recherche sur les mammifères marins (SMRU) à l’université de Saint Andrews viennent d’en découvrir l’origine: ces animaux seraient passés à travers des hélices protégées par des tuyères Kort.

Sous forme de demi-cercle, ces tuyères permettent d’accélérer le flux d’eau autour de l’hélice, tout en les protégeant d’éventuels obstacles. L’animal se trouvant piégé entre la tuyère et l’hélice, cette structure est la seule capable d’engendrer des blessures de cette forme et aussi profondes, selon les tests qu’ont menés les chercheurs sur des modèles en silicone.

Face à ces résultats, une coalition de 26 associations, menée par Whale and Dolphin Conservation, a écrit aux gouvernements écossais et britanniques afin de leur demander l’interdiction totale de ces hélices. Selon elles, maintenir leur utilisation constituerait une infraction à la protection de cette espèce.

Interrogé par le quotidien Herald Scotland, un responsable de la chambre britannique de navigation a estimé que «lorsque la cause de ses blessures sera complètement comprise, alors nous pourrons, et nous devrons, prendre des mesures d’urgence afin de prévenir d’autres accidents de ce type. Avant cela, toute interdiction n’est ni réaliste ni sensée». Une rencontre est prévue mi-novembre avec Marine Scotland à ce sujet.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus