Les pesticides interdits dans les espaces verts en 2020

Le 23 janvier 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Si certaines collectivités ont déjà proclamé le zéro phyto dans les espaces publics, toutes le feront au 1er janvier 2020
Si certaines collectivités ont déjà proclamé le zéro phyto dans les espaces publics, toutes le feront au 1er janvier 2020

La proposition de loi interdisant le recours aux pesticides dans les zones non agricoles a été définitivement adoptée, ce 23 janvier, à l’Assemblée.
 

Déposé le 7 octobre 2013 par le sénateur écologiste du Morbihan Joël Labbé, le texte interdit le recours aux pesticides en deux temps: dans les espaces verts, forêts et promenades ouverts au public en 2020, puis pour tout usage non professionnel (jardins particuliers) en 2022. Au total, ces usages représentent entre 5% et 10% des achats annuels de pesticides en France.

 

Dans les deux cas, une exception est prévue pour «la lutte contre la propagation des organismes nuisibles». Par ailleurs, l’interdiction ne s’applique ni à l’entretien des voies ferrées, ni aux pistes d’aéroport, ni aux autoroutes.

 

L’an passé, la SNCF a utilisé 108 tonnes de pesticides pour traiter 95.000 hectares de voies et d’emprises ferroviaires, contre 236 t en 2001.

 

Des sanctions allant jusqu’à 6 mois de prison et 37.000 euros d’amende sont prévues pour toute personne utilisant ou détenant des pesticides.

 

Une loi 100% écolo

 

La Chambre haute n’a pas modifié la version adoptée le 19 novembre par le Sénat. Tous les groupes politiques l’ont votée, à l’exception de l’UMP, qui demandait un délai supplémentaire pour les jardiniers du dimanche.

 

Un rapport sur les freins juridiques et économiques au développement des substances et préparations alternatives aux produits chimiques de synthèse doit être publié avant la fin de l’année, ont précisé les groupes écologistes de l’Assemblée et du Sénat.

 

Après la loi sur les lanceurs d’alerte en matière de santé et d’environnement, adoptée le 3 avril 2013, il s’agit de la deuxième loi issue d’un groupe écologiste parlementaire.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus