Les pêcheurs de Fukushima autorisent le rejet des eaux contaminées

Le 27 mars 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seules des eaux très faiblement contaminées au tritium seront rejetées dans le Pacifique.
Seules des eaux très faiblement contaminées au tritium seront rejetées dans le Pacifique.
IRSN

 

C’est une grosse épine que les pêcheurs de la région de Fukushima viennent d’ôter du pied de l’exploitant de la centrale de Fukushima. Mardi 25 mars, l’une des associations locales de pêcheurs a autorisé Tepco à rejeter dans le Pacifique une partie des eaux radioactives.

 

En contrepartie, les responsables de la Fukushima Prefectural Federation of Fisheries Co-operative Associations exigent des garanties du gouvernement et de l’électricien tokyoïte sur le niveau de contamination de ces effluents.

 

Selon l’industriel, les eaux à rejeter seront pompées dans une douzaine de puits, récemment creusés en amont des fondations des bâtiments réacteurs. Elles présenteront, affirme Tepco, une faible contamination au tritium: de l’ordre du 40e du seuil réglementaire.

 

Pas encore de solution durable, en revanche, pour les 400 tonnes d’eau utilisées chaque jour pour refroidir les installations accidentées. Toujours mardi, Tepco a annoncé avoir remis en service son système de décontamination des eaux de refroidissement. Les deux lignes du système Alps avaient été arrêtées, une semaine auparavant, suite à la découverte de fuite.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus