Les pêcheurs américains tuent moins de tortues marines

Le 15 septembre 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C’est une bonne nouvelle pour les tortues marines. Les accidents impliquant des filets de pêche industriels ont nettement diminué ces 15 dernières années aux Etats-Unis, selon une étude du Service national américain de la pêche en mer (NMFS selon l’acronyme anglais) publiée le 14 septembre dans le journal Biological Conservation.
 
Jusqu’à 1997, plus de 300.000 tortues étaient capturées par accident chaque année dans les filets de la vingtaine de pêcheries réparties le long des côtes américaines du Pacifique et de l'Atlantique. Au moins 70.000 d’entre elles succombaient.
 
Pour remédier à cette situation, le NMFS a mis en place, au milieu des années 1990, une stratégie de protection des tortues, s’adressant à chacune des pêcheries industrielles américaines. Il a ainsi été recommandé aux pêcheurs d'utiliser certains hameçons ainsi que des équipements pour les décrocher des tortues, d’installer des systèmes empêchant les reptiles de se faire piéger dans les chaluts des pêcheurs de crevettes avec une possibilité de s'en échapper. Enfin les autorités fédérales américaines ont demandé de limiter la pêche aux périodes durant lesquelles les tortues ont le moins de probabilités de se trouver en grand nombre dans les zones de pêche.
 
Ces mesures se sont avérées efficaces, puisque le nombre de tortues marines victimes de la pêche industrielle aux Etats-Unis a diminué de 90% entre 1990 et 2007, révèle l’étude.
 
Les chercheurs ont comparé le nombre de tortues piégées dans les chaluts et tuées avant et après la mise en place des mesures de protection. Désormais, 4.600 sont tuées chaque année accidentellement (contre 70.000 en 1990). Les prises accidentelles, fatales et non fatales, ont été réduites de 60% environ de 1990 à 200.
 
Cependant il reste encore un travail important à faire, souligne Bryan Wallace, co-auteur de l’étude et directeur de recherche sur les espèces marines au Conservation international. Les crevettiers du golfe du Mexique et de la côte sud-est des Etats-Unis continuent à prendre la majorité des tortues en prises accessoires, alors que les populations ont été affectées par la marée noire d’avril 2010 causée par BP (voir le JDLE).
 
Selon le Conseil national de recherche de Washington (National research council of the national academies), qui a publié l’été dernier un rapport sur la situation des populations des 6 espèces de tortues de mer en danger ou menacées aux Etats-Unis, celles-ci sont difficiles à protéger, faute de données précises sur l’état des stocks (voir le JDLE).
 
A noter que les crevettiers français opérant au large de la Guyane française (où les populations de tortues marines sont nombreuses) pourraient prochainement adopter les techniques de pêche de leurs confrères américains.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus