Les PCB auraient un impact sur la vaccination des enfants

Le 24 août 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

«Notre étude soulève un point préoccupant: l'exposition aux polychlorobiphényles (PCB) et à des composés similaires rend les vaccinations de l'enfance moins efficaces.» C'est ce qu'a déclaré Philippe Grandjean, professeur à la Harvard school of public health et co-auteur de l'étude en question, publiée dans le Public library of science medicine du 22 août. Aux îles Féroé, le régime alimentaire des habitants inclut du blanc de baleine qui contient des PCB. L'équipe de chercheurs a établi que cette contamination affecterait la réponse immunitaire des enfants.

Des échantillons de sang et de lait ont été prélevés sur des femmes enceintes afin de déterminer l'exposition prénatale des enfants aux PCB. Des enfants ont aussi été examinés à 18 mois et 7 ans, après avoir reçu les vaccins habituels contre le tétanos et la diphtérie. Leur sang a été analysé pour y déterminer le taux d'anticorps contre ces deux maladies. Les résultats ont montré une corrélation entre l'augmentation de contamination aux PCB et la réduction de la réponse immunitaire. Ainsi, à l'âge de 18 mois, la concentration en anticorps contre la diphtérie diminuerait de 24% chaque fois que l'exposition aux PCB est multipliée par deux, et à l'âge de 7 ans, l'immunité contre le tétanos serait réduite de 16%. Mais cette étude présente quelques limites, comme par exemple le nombre restreint d'enfants examinés.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus