Les pays en développement noyés sous les DEEE?

Le 25 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Chaque année, dans le monde, 180 millions de vieux ordinateurs sont mis au rebut. On le sait, bon nombre d’entre eux finissent dans les décharges d’Afrique ou d’Asie, engendrant moult pollutions de l’environnement et de nombreux accidents chez les récupérateurs de métaux précieux.

Régulièrement dénoncé dans la presse et par les ONG, ce problème n’est pas prêt d’être résolu. Si l’on en croit les résultats d’une étude conduite par Eric Williams de l’université de l’Arizona, publiée dans Environmental Science & Technology (1), le nombre de PC et autres Mac jetés aux ordures ne va cesser de s’accroître.

En 2030, estime l’ingénieur en environnement, un milliard de machines, pourraient être jetées par an. Tout aussi inquiétant, la plupart d’entre elles seront issues des pays en développement dont le parc informatique ne cesse de se développer. A cela, il faudra ajouter tous les téléphones cellulaires, baladeurs et autres télécopieurs.

(1) «Forecasting Global Generation of Obsolete Personal Computers» Yu, J. et al. Environmental Science & Technology (publié en ligne le 22 mars)


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus