Les Pays-de-la-Loire s’opposent à l'usage du Cruiser pour colza

Le 01 juillet 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays-de-la-Loire, s'est opposé vendredi 1er juillet à l'usage du pesticide Cruiser OSR (Syngenta) pour colza. Controversé pour ses effets potentiels sur la santé des abeilles, la mise sur le marché du pesticide avait été autorisée mi-juin par le ministère de l’agriculture (voir l’article du JDLE).

La Région «va déposer un mémoire en appui du recours formé par l'UNAF (Union nationale de l'apiculture française) contre cette décision du Ministère de l'Agriculture», selon un communiqué publié aujourd’hui. Le conseil régional «va également adresser un courrier aux organisations professionnelles agricoles des Pays-de-la-Loire, pour les appeler à prendre position contre cette autorisation de mise sur le marché et à dissuader les agriculteurs de la région d'utiliser les semences prétraitées par le Cruiser OSR».

Commercialisé par le groupe suisse Syngenta Agro, le Cruiser OSR contient deux fongicides et un insecticide, le thiaméthoxam, qui inquiète les apiculteurs. Selon eux, il se retrouve dans la sève et jusque dans les fleurs des plantes, et reste dans la terre pendant trois ans, contaminant les cultures suivantes.

Pour le ministère de l'Agriculture, le Cruiser OSR est déjà utilisé dans l'Union européenne sur plus de 2.800.000 hectares, et il a permis de «supprimer un à deux traitements insecticides des feuilles de plein champ». Un autre pesticide de la famille Cruiser, le Cruiser 350, utilisé pour la protection des cultures de maïs, a donné lieu à des cas avérés d'empoisonnement des abeilles.

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus