Les Pays-Bas vont fermer leurs centrales au charbon

Le 10 octobre 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le captage de CO2 va être subventionné aux Pays-Bas.
Le captage de CO2 va être subventionné aux Pays-Bas.
VLDT

La nouvelle coalition au pouvoir à La Haye veut renforcer les objectifs climatiques du royaume.

Alors que l’Allemagne, faute de coalition en place, n’a toujours pas arrêté sa nouvelle stratégie énergétique, les Pays-Bas font désormais figure de leader climatique en Europe.

4 partis

Ce mardi 10 octobre, le Premier ministre sortant Mark Rutte (parti populaire libéral et démocrate) a annoncé la constitution de la nouvelle équipe gouvernementale du royaume, 209 jours après les élections générales. Au cours de leurs longues tractations, les 4 partis qui constituent la coalition au pouvoir se sont entendus sur plusieurs problèmes sociétaux: fiscalité, droit à l’euthanasie, immigration. Sans oublier la politique énergétique.

Renforcement des objectifs

Pesant quelque 70 pages, le programme commun promet ni plus ni moins d’abattre de 49% les émissions néerlandaises de gaz à effet de serre entre 1990 et 2030. Ce qui suppose de déployer massivement des systèmes de captage-stockage géologique de CO2 (CSC). Déjà votée par le Parlement en 2016, cette mesure apparaît comme une réponse à la condamnation, en juin 2015, par la justice néerlandaise de la politique climatique, jugée trop laxiste.

CSC et ENR

La Haye s’impose aussi de fermer toutes les centrales au charbon du pays d’ici 2030. Les 4 centrales produisent 39% de l’électricité consommée dans le royaume. Trois installations ultramodernes ont été mises à feu ces derniers mois par Uniper, Engie et RWE. Un budget de 4 milliards d’euros est prévu pour aider les entreprises à s’équiper en moyens de production d’énergies renouvelables ou à se doter de systèmes de CSC.

Nouveaux objectifs communautaires

2030 sera également l’année à partir de laquelle il sera interdit de mettre sur le marché des véhicules neufs à moteurs thermiques.

La nouvelle équipe néerlandaise appelle aussi l’Union européenne à porter son objectif de réduction d’émission de -40% à -50% entre 1990 et 2030. De quoi faire jaser les ministres européens de l’environnement. Ces derniers se retrouveront le 13 octobre, notamment pour valider les projets de règlements sur la répartition de l'effort et l'utilisation des terres, le changement d'affectation des terres et la foresterie.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus