Les patrons préfèrent la fiscalité verte à la réglementation

Le 04 janvier 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour 61% des patrons européens, une fiscalité verte incitative ou dissuasive est plus efficace pour le respect de l'environnement par les entreprises que des mesures réglementaires. C'est le résultat d'une enquête menée en octobre 2007 auprès de 1.006 chefs d'entreprise européens, pour le compte de l'Observatoire européen de la fiscalité des entreprises, dans 10 pays de l'Union européenne (Pologne, Hongrie, France, Allemagne, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas et Suède).

Cette préférence pour une fiscalité écologique est forte au Royaume-Uni (73%), en Allemagne (78%) et en France (71%), tandis que 55% des patrons suédois jugent qu'une réglementation stricte est plus efficace.

Si une majorité (52%) des patrons estime que respect de l'environnement et rentabilité économique sont «plutôt» ou «très difficilement conciliables», 79% trouvent normal que les entreprises s'acquittent de taxes environnementales.

Le poids de ces dernières est variable selon les pays. 46% des patrons allemands les trouvent «plutôt» ou «très élevées», quand 78% des chefs d'entreprises français les trouvent «plutôt» ou «très faibles».

Quant à la taxe verte sur les importations de pays ne respectant pas le protocole de Kyoto, 86% des patrons – dont 100% des Français – s'y disent favorables.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus