Les patrons peu enclins à verdir leur entreprise en cas d’impact négatif sur leur résultat

Le 19 juin 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
53% des dirigeants français d’entreprises n’instaureraient pas de pratiques favorables à l’environnement en cas d’effets négatifs sur le résultat de leur entreprise, selon une étude réalisée par le groupe d’audit Grant Thornton et publiée mardi 16 juin.

L’étude a été réalisée auprès de 7.200 entreprises privées dans 36 pays représentant 81% du PIB mondial. 43% des chefs d’entreprises européens et 36% d’entre eux au niveau mondial ne désirent pas verdir leur entreprise si cela diminue leurs profits. Soit 61% de dirigeants danois, 49% d’anglais et 43 % d’allemands, mais26% de patrons suédois et 20% de grecs.

De l’autre côté de l’Atlantique, 46% des chefs d’entreprise américains, 43% des brésiliens, 55% des canadiens et 60% des mexicains seraient enclins à le faire.

En ce qui concernela protection de l’environnement,41% des patrons français estiment que les milieux d’affaires y sontfavorables. Cette proportion est de 46% en Europe, et de 49% au niveau mondial. 69% des dirigeants danois, 63% des finlandais, 61% des allemands et 60% des suédois le pensent aussi, contre 20% des belges et 40% des anglais.

Enfin, seuls 16% des chefs d’entreprises grecs, 18% des turcs et 28% des chinois et des russes estiment que la protection de l’environnement est un objectif prioritaire.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus