Les particuliers jugent le DPE perfectible

Le 08 février 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

53% des propriétaires interrogés lors d'un sondage estiment que le diagnostic de performance énergétique (DPE) a amélioré leur degré d'information sur le chauffage et l'isolation de leur nouveau logement. Pour deux tiers d'entre eux, ces données ont constitué un critère d'achat. L'étude, réalisée auprès de 375 particuliers ayant acheté une maison depuis novembre 2006 et ayant emménagé en mai 2007, a été commandée par l'association Energies et avenir qui représente la filière du chauffage à eau chaude. En novembre 2006, le DPE est devenu obligatoire lors de la cession d'un logement.

Cependant, seuls 47% des acquéreurs d'un bien existant se disent prêts à envisager des travaux, conformément aux recommandations du DPE, alors que deux tiers font des travaux d'aménagement autres que ceux qui améliorent l'isolation et le chauffage de leur logement. 4 acquéreurs sur 10 jugent importantes les aides fiscales dans la décision de suivre les recommandations du DPE.

Recommandation la plus largement citée par les particuliers, l'isolation constitue aussi une recommandation unique dans 35% des cas où elle a été citée. Ce qui laisse à penser que les diagnostics actuels sont limités ou insuffisamment exploités, conclut l'association.

«La multiplicité des méthodes de calcul, la prise en compte insuffisante de l'âge des logements ainsi que le haut niveau de compétences requises en thermique faussent en partie les résultats des DPE», commente Michel Bourdier, ingénieur thermicien et membre d'Energies et Avenir.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus