Les paco deviennent rentables pour la téléphonie

Le 09 novembre 2004 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Air liquide vient de signer un contrat avec Bouygues Telecom pour la location d'une pile à combustible (paco) pour faire fonctionner un pylône GSM à Menville (Haute Garonne). C'est le premier pas pour Air liquide et sa filiale Axane vers l'industrialisation des paco.

Remplacer les groupes électrogènes par des piles à combustible : les arguments écologiques ne manquent pas puisqu'il s'agit de substituer des moteurs qui fonctionnent généralement au gasoil par une technologie propre peu émettrice de polluants. Pour Axane, société filiale à 100% d'Air Liquide, il s'agit de progresser sur un marché de niche pour tester l'intérêt de leurs produits et engager un développement à l'échelle industrielle. «Notre but à long terme est d'investir le marché des véhicules, explique Patrick Sanglan, PDG d'Axane. Mais il nous faut commencer par un marché plus petit pour avoir un retour d'expérience.»

La téléphonie mobile s'y prête bien, étant donné que les opérateurs connaissent d'importants problèmes de fiabilité de leur réseau GSM. Les groupes électrogènes qui garantissent la disponibilité en cas de perturbation du réseau électrique sont en effet très sensibles aux températures extrêmes. «Les opérateurs doivent parfois même installer un système de climatisation, notamment dans les pays chauds», assure Patrick Sanglan. En outre, les spécialistes de la téléphonie mobile projetent de couvrir enfin l'ensemble du territoire. Or, ils sont freinés par l'absence de réseau électrique d'alimentation de leurs relais. La paco utilise la technologie proton exchange membrane (PEM) choisie parce que c'est celle qui devrait être développée par les constructeurs automobiles. Nommée Roller pac, elle dégage une puissance de 2 kilowatts. Elle sera testée à partir de la fin décembre sur un pylône installé près de Toulouse, à la fois comme source d'électricité principale et comme secours au réseau. «Les tests dureront probablement six mois afin de la faire fonctionner en hiver et en été», ajoute Patrick Sanglan. Axane devrait aussi tester le fonctionnement d'un autre produit appelé Evopac. Avec une puissance de 2,5 kilowatts au lieu de 2 et un volume réduit d'un tiers, cette pile est la version améliorée en terme de coût et de performance de Roller pac.

L'accord avec Bouygues Telecom pourrait entraîner de nouveaux contrats. Mais Air liquide compte surtout sur un programme beaucoup plus ambitieux. Dès 2005, Axane devrait vendre ses paco en Espagne et au Canada. Air liquide deviendrait le fournisseur d'hydrogène et se chargerait de la maintenance. Car les opérateurs de ces pays ont besoin, plus que la France dont le climat est tempéré, d'un système fiable lors des épisodes de températures extrêmes. «Dès 2010, nous voudrions atteindre une envergure industrielle», précise Patrick Sanglan. Le marché des mobiles est l'axe de développement privilégier dans les prochaines années. Les autres débouchés à l'instar du secteur événementiel ne seront développés que très progressivement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus