Les ouragans ne font pas de cadeaux aux coraux

Le 03 mars 2010 par Valéry Laramée
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les pesticides, les étoiles de mer Acanthaster et le réchauffement climatique ne sont pas les seules menaces pesant sur l’avenir des récifs coralliens. Les ouragans dévastent aussi considérablement ces structures indispensables à la faune et la flore marines tropicales. Quelques jours après son passage, des chercheurs du CNRS (service d’observation Corail de l’Insu) ont dressé le bilan du cyclone Oli. Leurs conclusions ne sont pas rassurantes. Réalisées sur la côte nord de Moorea, les premières observations montrent une destruction quasi totale du massif entre la surface et 6 mètres de profondeur; d’importantes destructions de colonies de coraux entre 6 et 10 mètres, la destruction des colonies entre 10 et 15 mètres. Au total, la structure physique des pentes externes de l’île a été gravement affectée. Ce qui devrait se répercuter sur l’ensemble de l’écosystème corallien de l’île. Un diagnostic semblable a également été posé autour des îles de Raiatea-Tahaa (iles Sous-le-vent) et à Tubuai (iles australes). Deux scénarios sont désormais privilégiés: les massifs de coraux fragilisés sont finalement asphyxiés à la suite de prolifération d’algues (bloom algal) ou le corail repart de zéro, ce qu’il fait habituellement après une telle catastrophe. Rendez-vous dans 10 ans, le temps nécessaire à sa régénération.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus