Les ONG consternées par l’accord franco-allemand sur les autos

Le 11 juin 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les constructeurs allemands satisfaits de l’accord franco-allemand pour la directive relative aux émissions de CO2 des véhicules neufs (1) et les ONG dépitées: cela semble être un mauvais signe pour l’environnement. Explications.

L'objectif premier de l'Union européenne était de descendre à 120 grammes de CO2 par kilomètre (gCO2/km) à l'horizon 2012. Les constructeurs automobiles ne voulant pas supporter seuls l'effort, la Commission a décidé de le séparer en deux: les moteurs neufs ne devront pas émettre plus de 130 gCO2/km, le recours aux agrocarburants et les améliorations sur les pneumatiques et la climatisation permettant d'économiser les 10 gCO2/km supplémentaires.

Or, l'accord trouvé entre Angela Merkel et Nicolas Sarkozy prévoit d'introduire une souplesse dans le dispositif en permettant «aux constructeurs de recevoir un crédit, sous une certaine limite (de 6 à 8 g), pour l'utilisation» d'«éco-innovations, à condition que la directive définisse un cadre européen précis et harmonisé pour valider les technologies et homologuer leur contribution à la réduction des émissions», selon un communiqué de l'Elysée. Ce qui pourrait revenir à compter deux fois une même innovation.

Par ailleurs, la chancelière allemande a insisté, selon l'AFP,  pour que l'objectif de 130 gCO2/km ne s'applique en 2012 qu'aux nouveaux modèles de voitures, et seulement par la suite, de manière progressive, au parc automobile existant. Les ONG estiment également que les pénalités envisagées sont trop faibles pour obliger l'industrie automobile à respecter l'objectif. Au final, selon Franziska Achterberg de Greenpeace Europe, «l'objectif n'est plus de 120 gC02/km d'ici 2012, mais 138 gCO2/km à une date non spécifiée».

La Fédération européenne pour le transport et l'environnement (T&E) a appelé les 25 autres Etats membres à opposer un véto à cet accord.

A l'échelle nationale, Agir pour l'environnement a parlé d'un accord «climaticide qui signe une nouvelle fois la mort du Grenelle».



(1) Voir l'article du JDLE «Accord franco-allemand sur les émissions de CO2 des autos»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus