Les oies seront gazées autour de l’aéroport d’Amsterdam

Le 17 avril 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les oies ne sont pas les bienvenues près de l'aéroport d'Amsterdam
Les oies ne sont pas les bienvenues près de l'aéroport d'Amsterdam

Autour de l’aéroport d'Amsterdam-Schiphol aux Pays-Bas, les oies sauvages pullulent. A tel point que les autorités locales ont dénombré quelque 50.000 de ces oiseaux vivant à proximité du site, soit 14 fois plus qu'en 2005.

Pour lutter contre leur prolifération, les autorités néerlandaises ont donc décidé de gazer ces oies autour de l'aéroport. Le ministère néerlandais de l'infrastructure et de l'environnement a d’ailleurs précisé lundi 16 avril qu’«un certain type de CO2» serait utilisé pour le gazage des volatiles.

Il faut dire que, selon le ministère, le nombre de collisions avec des avions ne cesse d'augmenter. Conséquence: les avions doivent atterrir d'urgence ou interrompre leur décollage.

Un «pacte» a donc été signé par le gouvernement, les autorités provinciales, des agriculteurs et des organisations de défense de l'environnement prévoyant une série de mesures pour lutter contre la multiplication de ces volatiles.

Aucun objectif chiffré n'est fixé à présent, mais l'accord indique la poursuite de la chasse des oies et la destruction d'œufs dans un rayon de 10 kilomètres autour de l'aéroport.

Des radars seront également utilisés pour détecter la présence d'oiseaux «présentant un risque» au moment du décollage et de l'atterrissage.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus