Les océans: futurs bouillons de culture?

Le 23 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le réchauffement de la température moyenne des océans ne s’annonce pas des plus réjouissants. Lors de l’assemblée annuelle de l’association américaine pour l’avancement de la science (AAAS), qui se tenait à Washington du 17 au 21 février, deux études sur les conséquences possibles de cet «ocean warming» ont été présentées. Leurs résultats ne sont pas rassurants.

En étudiant le Puget Sound (un bras de mer situé dans l’Etat de Washington) Stephanie Moore, de l’administration de l’océan et de la météorologie (Noaa, selon l’acronyme anglais) et des chercheurs de l’université de l’Etat de Washington ont établi que les changements climatiques allaient allonger la saison durant laquelle se forment des nuages (des blooms) d’Alexandrium catenella.

Toxiques, ces micro-algues (que l’on trouve aussi dans l’étang de Thau, par exemple) produisent des sanotoxines, qui se concentrent dans les coquillages et dont l’ingestion par l’homme peut lui être fatale.

En se basant sur des statistiques de précipitations dans l’ouest de l’Afrique, une étude conduite par Erin Lipp (Noaa) et des chercheurs du service géologique américain (USGS) montre que les déserts n’ont cessé, ces 30 dernières années, de créer toujours plus de nuages de poussières. Et que le phénomène ira en s’accroissant sous l’effet de l’avancée des déserts et du «réchauffement».

Riches en fer, ces nuages finissent souvent par retomber en mer, fertilisant du même coup la surface. Cette nourriture tombée du ciel stimule la croissance des bactéries du genre Vibrio. Certains de ces vibrions, comme Vibrio parahaemolyticus, se retrouvent dans les poissons et les coquillages et peuvent occasionner des gastro-entérites.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus