Les moutons anglais, radioactifs, mais plus surveillés

Le 23 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Tu ne seras plus contrôlé.
Tu ne seras plus contrôlé.

Au 1er juin prochain, ce sera fini. Depuis 1986, les moutons britanniques font l’objet d’une surveillance active de la part de la Food Standard Agency (FSA).

Après la catastrophe de Tchernobyl, le régulateur britannique des produits alimentaires avait imposé, à 10.000 éleveurs d’ovins installés dans des zones touchées par les retombées des radiations ukrainiennes, un strict suivi radiologique de leurs troupeaux.

Tout animal dont le débit de dose était supérieur à la norme devait être déplacé sur des pâturages moins radioactifs. Il ne pouvait être vendu qu’une fois décontaminé.

Après 12 semaines de discussion avec les agriculteurs et les associations de défense des consommateurs, la FSA a fini par reconnaître que les mesures mises en œuvre depuis un quart de siècle étaient disproportionnées au regard du risque encouru par les consommateurs.

Pour autant, rappelle la BBC, les vertes prairies d’Albion ne sont pas encore totalement débarrassées des particules radioactives. L’an passé, plusieurs dizaines de moutons ont encore dû changer de prés.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus