Les Montréalais privés d’eau potable

Le 23 mai 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'usine Atwater a été construite au début du XXs siècle.
L'usine Atwater a été construite au début du XXs siècle.

Il n’y a pas que les trekkeurs à devoir faire bouillir leur eau avant de la boire. Depuis le milieu de la semaine, 1,3 million de Montréalais doivent faire passer leur eau du robinet à la casserole avant de la consommer.

Comme elle le fait parfois, la municipalité de Montréal a envoyé, le 22 mai, à ses administrés un «avis d’ébullition» leur enjoignant de désinfecter leur eau, jadis potable. «Vous devez faire bouillir l’eau du robinet à gros bouillons pendant au moins une minute avant de la consommer ou utiliser de l’eau embouteillée», indique le communiqué.

De l’eau en bouteille ou en berlingot a aussi été distribuée dans les établissements scolaires. Tous les employeurs doivent mettre à disposition de leurs employés des bouteilles d’eau sur leur lieu de travail.

A l’origine de cette recommandation sanitaire: des travaux de modernisation de la station de traitement d’eau potable Atwater (700.000 mètres cubes/jour), située dans le sud-ouest de la plus grande cité de la Belle province. Ces travaux, explique La Presse, ont nécessité la vidange presque totale d’un réservoir. Mais pour une raison inconnue, l’eau stagnant dans le fond dudit réservoir a été mise en circulation dans les réseaux d’adduction.

La capitale économique du Québec joue décidément de malchance avec cette usine. L’an passé, le quotidien québécois avait dénoncé une contamination par des champignons d’une partie d’Atwater, causant l’intoxication d’une douzaine d’agents.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus