Les microplastiques voyagent aussi dans les airs

Le 16 avril 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Pas besoin d'oiseaux pour voyager
Pas besoin d'oiseaux pour voyager

Présents dans tous les océans du monde, les microplastiques peuvent aussi atteindre des zones isolées par voie aérienne, selon une étude publiée le 15 avril dans Nature Geoscience.

C’est au cœur des Pyrénées, dans une zone Natura 2000 située à 1.500 mètres d’altitude et à 5 kilomètres d’un village, que les scientifiques ont fait leur découverte. Dans la station météorologique de Bernadouze (Ariège), ils ont comptabilisé plus de 365 particules de microplastiques par mètre carré et par jour. Ces prélèvements, qui ont été effectués pendant 5 mois de l’hiver 2017-2018, montrent que les fragments de plastique ont été transportés par le vent, la neige et la pluie.

 

Loin des villes

«Les microplastiques sont transportés dans l’atmosphère et peuvent se déposer dans une région de haute montagne isolée, loin de toute ville importante ou de source de pollution locale. Ce sont donc des polluants atmosphériques», a expliqué à l’AFP Deonie Allen, du laboratoire d’écologie fonctionnelle de Toulouse et auteur principal de cette étude menée par le CNRS et les universités de Toulouse, Orléans et Strathclyde (Ecosse).

 

Un impact à préciser

Ces résultats, comparables aux taux trouvés dans des mégapoles comme Paris, montrent que les microplastiques ont fait un long voyage. Sans doute plus de 95 kilomètres, selon Deonie Allen. Déjà présents dans les océans et les sols, ces minuscules fragments proviennent directement de notre consommation d’emballages, sacs, textiles et objets à usage unique en tout genre. «Quel impact peuvent-ils avoir sur les montagnes? Pour le moment, nous savons seulement que c’est un problème, mais nous ne savons pas dans quelle mesure», reconnaît Deonie Allen. La voie est ouverte pour de nouvelles recherches.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus