Les microplastiques altèrent les fonctions des écosystèmes marins

Le 03 décembre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les chercheurs ont passé Arenicola marina à la loupe
Les chercheurs ont passé Arenicola marina à la loupe

Deux nouvelles études britanniques, publiées le 2 décembre dans la revue Current Biology, montrent que l’ingestion de microplastiques, inférieurs à 5 millimètres, perturbe les fonctions vitales de la faune marine et plus largement le fonctionnement des écosystèmes.

 

Les chercheurs du centre national d’analyse et de synthèse sur l’écologie (NCEAS) ont passé à la loupe les effets des microplastiques sur les vers de vase (Arenicola marina). Ils ont découvert que les produits chimiques contenus dans les matières plastiques mettaient en péril leurs fonctions vitales. Par exemple, le Triclosan (un anti-microbien) augmente leur mortalité et diminue leur capacité à ingérer des sédiments.

 

Les vers de vase, qui vivent dans le sable des plages, ont été choisis pour leur rôle crucial. Mangés par de nombreux oiseaux marins, ils ingèrent la matière organique des sédiments et évitent l’accumulation de limon.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus