Les micro-plastiques affectent aussi les organismes d’eau douce

Le 21 octobre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La croissance des algues (Scenedesmus) est ralentie
La croissance des algues (Scenedesmus) est ralentie

Une étude, publiée dans la dernière édition de la revue Environmental science & technology, montre que les effets néfastes des micro-particules de plastique ne s’arrêtent pas aux mers et aux océans. Ils touchent tout autant les organismes vivant en eau douce selon les premiers chercheurs à se pencher sur cette question.

Conduite par quatre scientifiques de l’université de Wageningue (Pays-Bas), cette étude affirme que ces micro-plastiques ralentissent la croissance des algues (Scenedesmus) et provoquent des malformations chez les puces d’eau (Daphnia). «Ce sont les premières malformations que nous observons sur des organismes d’eau douce. Nous ne connaissons pas encore l’ampleur de ce phénomène», observe Ellen Besseling, doctorante en écologie aquatique.

Pour communiquer entre eux, les poissons émettent dans l’eau des kairomones. Des eaux fortement polluées en particules de plastiques contiennent aussi de fortes concentrations de la substance chimique d’origine animale. Les micro-plastiques sont donc soupçonnés d’affecter la communication entre poissons. De quoi perturber toute l’activité biologique des eaux douces. Car les kairomones servent aussi bien à trouver de la nourriture, un partenaire qu’à éviter un prédateur.

«Les principales sources de plastiques sont sur terre. Il était donc important d’étudier leurs effets dans cet environnement», explique le professeur Albert Koelmans, chef du groupe de recherche à l’université de Wageningue. «Nous savons que ces micro-particules ne sont pas seulement libérées par l’érosion du sable mais aussi lors de la découpe thermique des matières plastiques», ajoute-t-il.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus