Les ménages toujours concernés par la maîtrise de l’énergie

Le 13 septembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Ademe a publié le 9 septembre les résultats de son baromètre annuel sur les équipements et les comportements des ménages à l’égard de la maîtrise de l’énergie dans leur logement. 

Il ressort de l’édition 2009 que 14,8 % des foyers ont réalisé des travaux de maîtrise de l’énergie, contre 11,1 % en 2005. Cela montre d’une part que leur comportement au quotidien a évolué (en vue de réduire la facture énergétique), et d’autre part que le conseil des professionnels ainsi que les aides financières[1] mises à disposition n’ont pas été inutiles.

70% des travaux réalisés portent sur le bâti : le double vitrage (27%) reste leader de l’ensemble des travaux effectués. Une légère augmentation est à relever pour les travaux d’isolation des combles et toitures. Un tiers des interventions concerne l’amélioration des systèmes de chauffage et d’eau chaude sanitaire « avec un recours stable aux équipements utilisant des énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire », précise l’Ademe.

En ce qui concerne le budget, les Français ayant réalisé des travaux de maîtrise de l’énergie ont dépensé en moyenne 4 899€ en 2009, soit une augmentation de 6% par rapport à 2008. « Pour financer ces travaux, les ménages ont principalement eu recours au CIDD (69% ont demandé à en bénéficier cette année). Mesure phare du Grenelle de l’environnement, lancé en avril 2009, l’éco-prêt à taux zéro atteint déjà une bonne notoriété (il est connu de 56% des personnes sondées) ».

Corrélativement, la part des conseils et des travaux réalisés par des professionnels augmente. « 69% des travaux de maîtrise de l’énergie réalisés en 2009 l’ont été par des professionnels », contre 63% en 2007.

Une nouvelle vague d’information et de sensibilisation à destination des particuliers et des professionnels est lancée du 7 au 17 septembre. Objectif : valoriser auprès des particuliers et des professionnels les avantages de l’éco-prêt à taux zéro (triple bénéfice sur les plans environnemental, économique et du confort).



[1] TVA à 5,5% et crédit d’impôt développement durable (CIDD)



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus