Les Maires de France et Eco-emballages veulent optimiser la collecte des déchets

Le 09 mars 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Jeudi 8 mars, les deux acteurs du secteur des déchets ont signé un partenariat avec la Fédération nationale des activités de dépollution de l’environnement (Fnade) afin de lancer Mapéos, une application cartographique qui doit permettre de mieux gérer les déchets ménagers.

Les trois acteurs réunis pour signer le partenariat sur Mapéos sont d'accord: il existe encore des marges d'optimisation dans la gestion des déchets ménagers. Le très aventureux président de la Fnade, Pierre Rellet, s'est même risqué à évaluer à 15% les réductions de coûts possibles, essentiellement lors de la collecte. «Mais cela dépend des priorités des élus, précise Bernard Hérodin, directeur général d'Eco-emballages. Ils restent les décideurs en la matière.»

Pour les aider à faire leurs choix, voici donc Mapéos, un système d'information géographique (SIG) sur internet qui, sous forme cartographique, restitue les informations en matière de flux, de fréquence, d'installations utilisées, etc. Recueillies par Adelphe et Eco-emballages (1.400 collectivités sous contrat) ou détenues par les collectivités et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les données permettront aux élus de comparer leur situation à celle de leurs collègues.

Quatre sites pilotes ont déjà choisi d'adhérer à ce projet: la communauté urbaine de Bordeaux (Gironde), Grenoble Alpes métropole (Isère), le syndicat mixte de collecte et de traitement des ordures ménagères (Smictom) d'Aunis et des Vals de Saintonge (Charente maritime) et le syndicat départemental de la Vendée Trivalis avec la communauté de communes du Pays Yonnais.

Mise en place en 2007, cette phase sera suivie en 2008 d'un projet d'optimisation: un outil de calcul proposera des solutions de baisse des coûts. «On peut jouer sur les changements de fréquence de collecte en mesurant le degré de remplissage des bacs, ou encore sur la mécanisation du processus», illustre Pierre Rellet. De son côté, Jacques Pélissard, président de l'AMF, cite l'optimisation possible des circuits de collecte entre syndicats voisins.

La phase d'information sera gratuite pour les collectivités, il leur suffira d'établir une annexe au contrat qui les lie à Eco-emballages. Quant à la phase d'optimisation, elle sera payante suivant «un système de facturation défini par le comité de pilotage dirigé par le député de Vendée Dominique Caillaud (UMP)», explique Bernard Hérodin.

Pour le développement et le fonctionnement de Mapéos, Eco-emballages déboursera annuellement 2 millions d'euros.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus