Les M&M’s américains accusés d’exciter les enfants

Le 23 octobre 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les M&M's dans la ligne de mire.
Les M&M's dans la ligne de mire.
DR

Aux Etats-Unis, une pétition circulant sur le site Change.org exhorte l’entreprise Mars à renoncer aux colorants artificiels de ses M&M's, qui favoriseraient les troubles du déficit de l’attention/hyperactivité chez l’enfant, pour s’aligner sur la recette européenne.

 

Regroupant à ce jour plus de 61.000 signatures, la pétition émane d’une mère de famille de Jamestown (Etat de New York), Renee Shutters, qui accuse les M&M’s d’être à l’origine du déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) diagnostiqué chez son fils aîné, Trenton. Selon elle, le garçon de 9 ans aurait vu son état s’améliorer en deux jours grâce à un régime d’éviction, non seulement des M&M’s, mais de tous les colorants alimentaires [1].

Dans la ligne de mire de Renee Shutters, l’E110 (jaune orangé S), l’E129 (rouge allura AC) et l’E102 (tartrazine). Des substances qui, comme d’autres colorants alimentaires, ont en effet été liés à un risque accru de TDAH. Aux Etats-Unis, ce trouble du comportement, en forte hausse, toucherait entre 3% et 7% des enfants.

Dans l’UE, ces trois colorants font d’ailleurs partie de la liste des additifs alimentaires contenant des teintures azoïques dont la présence dans un produit doit être signalée par une mention du type «peuvent avoir un effet nuisible sur l'activité et l'attention des enfants». Ce qui a pour effet d’en réduire considérablement l’usage: les M&M’s européens en sont ainsi dépourvus, d’autres colorants étant utilisés à la place.

Une autre pétition restée sans effet

Lancée à l’approche d’Halloween, belle occasion de se gaver de bonbons et de colorants, la pétition est relayée par le Center for Science in the Public Interest (CSPI), qui n’en est pas à son coup d’essai contre les colorants alimentaires.

En 2008, l’association de consommateurs lançait une pétition similaire contre la Food and Drug Administration (FDA): elle lui demandait d’interdire plusieurs de ces substances, dont les trois incriminés par Renee Shutters, ou au moins de mettre en place un étiquetage spécifique comme en Europe. Sans succès à ce jour.

Seul colorant des M&M’s commun aux Etats-Unis et à l’UE, le bleu brillant FCF (E133) ne semble pas lié à un risque de TDAH, mais a été associé à des réactions allergiques. L’E132 ne semble pourtant pas en cause dans celle qui a failli emporter Liam Gallagher de l’ex-groupe de rock Oasis, victime en mai dernier d’un M&M’s bleu: le chanteur britannique serait tout simplement allergique à l’arachide.

 

[1] Prôné par l’association Feingold -du nom de Benjamin Feingold, médecin américain qui a affirmé le rôle des colorants alimentaires dans le TDAH dès 1973-, ce régime alimentaire demeure très controversé au sein du monde médical.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus