Les lobbies de l’éolien sont (presque) contents

Le 07 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
420 MW éoliens ont été raccordés durant le premier semestre.
420 MW éoliens ont été raccordés durant le premier semestre.

L'activité éolienne et photovoltaïque a connu une reprise au premier semestre en France, avec une croissance de la puissance installée «plus soutenue que ces dernières années», selon le Panorama semestriel des énergies renouvelables publié mardi 7 octobre.

Dans l'éolien, 420 mégawatts (MW) ont été raccordés durant le premier semestre, contre 248 MW sur la même période de l'an dernier, selon cette étude publiée par le Syndicat des énergies renouvelables (SER), avec le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE, celui de la distribution (ERDF) et l'Association des distributeurs d'électricité en France (ADEeF).

+9% de raccordement d'éoliennes

Entre 2010 et 2013, le nombre de raccordements n'avait cessé de diminuer, la filière étant pénalisée par les incertitudes concernant le tarif de rachat de l'électricité et les lourdeurs de procédure.

Après l'annulation fin mai par le Conseil d'Etat du tarif bonifié de rachat de l'électricité produite par les éoliennes, le gouvernement a adopté un nouvel arrêté, en vigueur depuis le 1er juillet, qui confirme ce tarif toujours fixé à 82 euros le mégawattheure.

Dans le photovoltaïque, 399 MWc ont été raccordés, un chiffre en hausse de 9% par rapport à la même période de 2013, révélant une «relance de la croissance du parc», note le Panorama dévoilé à l'occasion du colloque annuel de l’éolien à Lille.

Les bénéfices de la loi Brottes

Déjà annoncée début septembre par le Commissariat général au développement durable, cette reprise est essentiellement due aux mesures de simplification administratives en faveur de la filière éolienne instaurées par la loi dite Brottes sur l'énergie début 2013, explique ce Panorama, qui estime cependant qu'elle «reste à confirmer».

Au 30 juin 2014, l'éolien et le photovoltaïque représentaient respectivement 3,7% et 1,2% de la consommation française d'électricité, pour des parcs installés d'une puissance globale de 8.575 MW et 4.763 MWc en France métropolitaine.

La file d’attente de raccordement des installations éoliennes sur les réseaux de RTE, d’ERDF et des ELD était de 9.805 MW au 30 juin 2014. Elle est constituée de 4.743 MW de puissances en attente de raccordement sur le réseau de RTE, 4.484 MW pour le réseau d’ERDF et 578 MW pour les réseaux des ELD.

Pour la première fois, ce Panorama intègre des données sur la filière hydroélectrique qui, avec 25.434 MW, représente 13,8% de la consommation de courant en France métropolitaine. Cette puissance reste inchangée depuis la fin des années 1990.

Plus de 10.000 salariés

La semaine passée, France Energie Eolienne (FEE), autre lobby éolien, avait présenté une analyse du marché hexagonal. Selon cet Observatoire, la filière tricolore compte désormais près de 760 entreprises, employant 10.840 personnes. Le tiers de ces salariés travaillent dans les études et le développement de projets, 26% dans la fabrication de composants, 24% dans l’ingénierie et la construction. Le solde regroupe les équipes d’exploitation et de maintenance. Sans surprise, ces entreprises sont majoritairement implantées dans le nord-est de l’Hexagone (de l’Alsace au Pas-de-Calais), dans le bassin parisien, dans le Grand ouest (du Cotentin à la Gironde) et sur le littoral méditerranéen.

Selon FEE, près de 1.000 MW pourraient être installés d’ici la fin de l’année: du jamais vu depuis 2011. Pour autant, cela reste insuffisant pour que la France atteigne l’objectif que lui a fixé l’Union européenne (24.000 MW en 2020). Pour ce faire, les exploitants devraient mettre en service près de 1.600 MW/an, chiffre qui n’a jamais été atteint dans l’Hexagone.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus