Les lentilles de contact aussi polluent les océans

Le 29 août 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les lentilles journalières ne doivent pas être jetées dans les lavabos ou les toilettes
Les lentilles journalières ne doivent pas être jetées dans les lavabos ou les toilettes

 

Présentée lors d’une réunion de l’American Chemical Society, une étude évalue les dommages causés par les lentilles de contact jetées dans les lavabos et les toilettes.

 

Environ 20% des utilisateurs de lentilles de contact s’en débarrassent dans les lavabos et les toilettes au lieu de les jeter à la poubelle, conclut l’étude réalisée auprès de 400 personnes par des chercheurs du Centre d’ingénierie pour la santé environnementale de l’Université d’Arizona. Au regard des 45 millions d’Américains qui en portent, ce sont donc environ 22 tonnes de lentilles usagées qui finissent leur vie dans les eaux usées.

 

Non biodégradable

Problème: ces produits sont constitués de plastique qui se fragmente mais ne se dégrade pas complètement. Exposées pendant 7 jours à des bactéries utilisées dans les stations d’épuration, les lentilles ne sont pas décomposées entièrement. Elles participent donc à la pollution des océans par les micro-plastiques.

S’il ne s’agit pas d’une source majeure de pollution, contrairement aux bouteilles, cotons-tiges et filets de pêche, il serait facile de l’éviter en informant les utilisateurs des dangers pour les océans et la faune marine.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus