Les lauréats 2014 des Goldman Prize

Le 30 avril 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Desmond D'Sa a fait fermer un dépotoir de déchets toxiques illégaux à Durban
Desmond D'Sa a fait fermer un dépotoir de déchets toxiques illégaux à Durban

Les Goldman Prize 2014 (l’équivalent des prix Nobel pour l’environnement) ont été remis, le 28 avril à San Francisco, à 6 défenseurs de l’environnement.

Le Sud-Africain Demond D’Sa a été récompensé pour avoir obtenu la fermeture d’un dépotoir de déchets toxiques situé à proximité de nombreux logements.

 

En Inde, Ramesh Agrawal a mobilisé les villageois pour qu’ils revendiquent leur droit à l’information sur les projets industriels. Ensemble, ils sont parvenus à stopper le projet d’une gigantesque mine de charbon dans l’Etat du Chhattisgarh.

 

Le zoologiste Suren Gazaryan, spécialiste mondial des chauve-souris, a été primé pour avoir dénoncé, en Russie, la corruption du gouvernement et la destruction illégale des forêts protégées sur la côte de la mer Noire.

 

En Indonésie, le biologiste Rudi Putra a réussi à démanteler un réseau illégal de plantations d’huile de palme, responsable d’une déforestation massive au nord de l’île de Sumatra.

 

L’Américaine Helen Slottje a également reçu le prestigieux prix pour avoir aidé de nombreuses municipalités de l’Etat de New York à interdire la fracturation hydraulique sur leur territoire. Elles ont en effet actionné une clause de la Constitution leur permettant de réglementer l’utilisation des terres locales.

 

Enfin, Ruth Buendia complète le palmarès avec sa mobilisation, au Pérou, du peuple amazonien Ashaninka contre un projet de grand barrage qui aurait déraciné de nombreuses communautés locales.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus