Les Indiens Achuar défendent leur environnement

Le 22 août 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un communiqué de Inter Press Service (IPS), les Indiens Achuar qui vivent dans la région du Haut Pastaza (Pérou) vont engager une action légale à l'encontre des entreprises qu'ils estiment responsables de la pollution de leur environnement. Depuis une trentaine d'années, les ressources pétrolières de cette région sont abondamment exploitées par des sociétés pétrolières étrangères. Pluspetrol Norte, filiale du groupe argentin Pluspetrol, exerce notamment son activité dans les bassins des fleuves Corrientes, Tigre et Pastaza. «L'Etat, avec la complicité des compagnies pétrolières, viole systématiquement nos droits. Le gouvernement est incapable de sanctionner ceux qui polluent nos rivières et notre terre», a déclaré Robert Guimaraes,  vice-président de l'association interethnique pour le développement de la jungle péruvienne (AIDESEP) qui regroupe 47 fédérations indigènes et 6 organisations régionales indigènes.

Un rapport du ministère chargé de la santé, publié en mai dernier, a en effet conclu à la présence de taux anormaux de métaux lourds au sein de communautés indigènes vivant dans le bassin du Corrientes. L'association non gouvernementale Racimos de Ungurahui qui défend les intérêts des Indiens Achuar affirme que les lagons et les lacs où les communautés pêchent sont également touchés par la pollution. Mais Pluspetrol Norte a insisté sur le fait qu'aucune corrélation n'a été établie entre la présence de contaminants dans le sang et celle de métaux lourds dans les fleuves.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus