Les incinérateurs suisses baissent leurs émissions

Le 26 août 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les UIOM suisses devront réduire de 10% leurs émissions de CO2 en 6 ans.
Les UIOM suisses devront réduire de 10% leurs émissions de CO2 en 6 ans.

Les exploitants des usines d’incinération d’ordures ménagères suisses s’engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Lundi 25 août, la cheffe du département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (Detec), Doris Leuthard, a signé avec les industriels une convention d'objectifs en ce sens.

La branche s'engage ainsi à réduire de près de 10% ses émissions de CO2 d'ici 2020. En 2012, les 30 unités d'incinération d'ordures ménagères (UIOM) de la Confédération ont incinéré 3,8 millions de tonnes de déchets, générant 2,35 Mt équivalent CO2. Soit 5% des émissions suisses.

moins de plastique

Cet engagement est la contrepartie des industriels à leur non-participation au système d'échange de quotas d'émission, comme c’était le cas jusqu’à présent. Les exploitants devraient réduire leur bilan carbone, en réduisant le volume de plastiques incinérés et en développant l’utilisation de la chaleur fatale produite.

La convention ne précise pas d'objectifs par installation. L'association suisse des exploitants d'installation de traitement des déchets (Ased) aura pour rôle de garantir la réalisation de l'objectif, indique un communiqué du Detec.

En France, les 127 UIOM émettent, bon an mal an, une douzaine de millions de tonnes de gaz carbonique, estime le Centre national d'information indépendante sur les déchets (Cniid).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus