Les icebergs, c’est bon pour le climat

Le 11 janvier 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans le sillage de l'iceberg, des micro-algues.
Dans le sillage de l'iceberg, des micro-algues.
Duprat et al., Nature Geoscience (2016)

En favorisant la croissance du phytoplancton, le passage des icebers dans l'Océan Austral contribue à envoyer du CO2 au fond.

Voilà des décennies que l’on cherche à utiliser les icebergs. Pesant parfois plusieurs centaines de millions de tonnes, ces massifs de glace ont de quoi faire rêver. Dans les années 1970, on pensa en remorquer vers les pays arides. Sans succès.

Depuis la fin des années 1990, ces débris de glaciers entrent dans la composition de boissons plus ou moins fortes. Le distillateur canadien, Canadian Iceberg Vodka, utilise de l’eau d’iceberg pour fabriquer 200.000 caisses par an de son inimitable Iceberg Vodka. Au Canada toujours, la compagnie Glace Iceberg Water embouteille directement ce jus millénaire pour le vendre au prix d’une eau de source de luxe.

L'iceberg fait pousser le plancton

Fin du business model? Pas forcément. Des chercheurs de l’université de Sheffield viennent de faire une curieuse découverte. En examinant des photos satellite prises entre 2003 et 2013, l’équipe du professeur Grant Bigg constate que la couleur de la surface de la mer change après le passage d’icebergs géants. Rien d’étonnant à cela.

En fondant, expliquent les scientifiques dans un article publié par Nature Geoscience, les icebergs relarguent quantité de fer et de nutriments qui provoquent des blooms algaux (d’où les changements de couleur de l’eau), jusqu’à plusieurs semaines après leur passage. Durant sa courte vie, ce phytoplancton capture du CO2 atmosphérique, via la photosynthèse, et en séquestre une partie en tombant au fond de la mer après sa mort.

Selon les chercheurs britanniques, les icebergs antarctiques pourraient ainsi envoyer par le fonds quelques dizaines de tonnes de gaz carbonique chaque année. Au prix actuel du quota, l’industrialisation semble encore lointaine. 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus