Les grands plans de dépollution de Jean-Luc Mélenchon

Le 06 février 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'hologramme de Jean-Luc Mélenchon en plein discours.
L'hologramme de Jean-Luc Mélenchon en plein discours.
VLDT

Au cours de deux meetings simultanés, le candidat soutenu par le parti de gauche et le parti communiste a proposé de ‘karchériser’ l’espace proche, les océans et la Méditerranée.

 

En 1965, Gaston Deferre avait inventé Monsieur X, le candidat fantôme de l’opposition au général de Gaulle. 52 ans plus tard, Jean-Luc Mélenchon crée le ‘candidat hologramme’, capable de mener deux meetings en même temps à 470 kilomètres de distance. C’est la performance numérique accomplie, dimanche 5 février, par l’homme fort du parti de gauche (PDG), lors de son intervention réalisée in vivo à Lyon, et dont une projection holographique a été retransmise en direct à Paris.

Cette première en (télé)communication politique en masquait d’autres. Près de deux heures durant, le député européen a décliné quelques-unes des 357 propositions de son programme, autour des thématiques de la culture, du numérique et de la mer.

Nettoyer l’espace

Apôtre de la «planification écologique», l’ancien sénateur socialiste a appelé la France à prendre la direction d’un vaste programme international de dépollution des orbites basses, pour éviter «que volent les boulons et les pièces dans l’air». Au PDG, le film Gravity a visiblement marqué les esprits.

Autre grand programme à engager: la collecte systématique des eaux usées sur le pourtour de la Méditerranée. Plus question que «la mer de notre civilisation deviennent un cloaque». Elle sera complétée par un programme de dépollution des mers, «pour retirer la masse abominable de plastiques».

Energies marines

Rappelant que la France dispose du deuxième territoire maritime de la planète, le candidat propose d’utiliser une partie de son plan de relance (100 milliards d’euros) pour dynamiser l’économie de la mer, à commencer par les énergies marines.

Favorable au 100% d’énergies renouvelables, Jean-Luc Mélenchon planifie la mise en service de l’équivalent de 15 réacteurs nucléaires d’éoliennes marines et d’hydroliennes d’ici 2030. Deux fois mieux que ce que prévoit la programmation pluriannuelle des énergies (PPE).

Mers toujours, Jean-Luc Mélenchon est l’un des seuls politiques français à militer en faveur de la création d’un traité mondial sur les eaux profondes. «Car, pour le moment, les fonds n’appartiennent à personne. Le premier qui passe prend et c’est à lui.» Initiées il y a un an, les négociations pour la rédaction d’un traité sur la haute mer ne devraient pas aboutir avant 2022, au mieux.

Last but not least, Jean-Luc Mélenchon propose la création d’un tribunal international de l’environnement, placé sous l’égide l’ONU, «seule société commune à toutes les nations».

 

Les déchets dans l'espace : 300.000 objets de plus de 10 centimètres de longueur gravitent désormais autour de la terre, dont 10% seulement sont des satellites.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus