Les grands de l’économie anglaise pour plus de visibilité sur le CO2

Le 09 juin 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Corporate leaders group (CLG), qui rassemble de très grandes compagnies de l’économie britannique (Vodafone, Anglian water group, BAA, Shell) a rencontré en milieu de semaine le Premier ministre Tony Blair pour lui réclamer des objectifs ambitieux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais aussi des engagements sur le long terme pour le marché des quotas de CO2. Dans une lettre ouverte accompagnant leur visite, les membres du CLG estiment en effet que plus de sévérité dans les objectifs du Pnaq II (sur la période 2008-2012) consoliderait le rôle de leader du Royaume-Uni en la matière, en favorisant l’innovation. Un appel fort éloigné des demandes du patronat anglais, le CBI, qui soutient que cela ira à l’encontre de l’économie. Néanmoins, le CLG réclame également une plus grande visibilité pour le marché des quotas de CO2. Ainsi, James Smith, le président de Shell UK, a-t-il précisé: «Nous avons besoin que les gouvernements de l’Union européenne fixent des objectifs clairs pour l’ETS (European trading scheme) jusqu’en 2025 au moins, afin que nos industries et les autres acteurs puissent avoir confiance et réalisent les investissements nécessaires pour réduire les émissions nocives».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus