Les grandes entreprises confrontées à la crise de l’eau

Le 06 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Deux tiers des plus grandes entreprises mondiales sont exposées
Deux tiers des plus grandes entreprises mondiales sont exposées

Deux tiers des plus grandes entreprises mondiales reconnaissent être exposées à un risque touchant leur approvisionnement en eau, selon le rapport publié ce 5 novembre par CDP, une ONG spécialisée dans la lutte contre le changement climatique et la protection des ressources naturelles.

 

La sécheresse californienne n’inquiète pas seulement les agriculteurs. Elle a déjà causé 2,2 milliards de dollars (1,7 Md€) de dommages cette année à l’économie entière du Golden State et frappe directement ou indirectement 70% de l’Ouest américain.

Basée sur 174 firmes[1], dont l’activité est particulièrement dépendante des ressources en eau[2], cette étude montre que 68% des grandes entreprises s’estiment exposées à un risque menaçant leur approvisionnement.

Cette situation devrait directement affecter leur croissance, pour près d’un quart des entreprises sondées, en particulier dans les pays émergents: Brésil, Chine, Inde et Mexique. Selon la Banque mondiale, l’utilisation des eaux souterraines dépasse déjà de 80 fois, au Mexique, le taux de recharge des nappes. Un tiers des entreprises s’attendent même à observer une chute de leur croissance au cours des 12 prochains mois.

 

Dès les trois prochaines années

 

Au total, l’étude du CDP a permis de lister 853 risques différents de stress hydrique, touchant à la rareté des ressources, la qualité de l’eau ou son accès. Stress hydrique ou pénurie le plus souvent (47%), mais aussi inondations (28%), sécheresse (16%), et baisse de la qualité de l’eau (14%).

Leur grande majorité (667 risques) menacent directement l’activité de l’entreprise, et dans une moindre mesure la chaîne d’approvisionnement (186 risques). Ils sont aussi attendus rapidement, entre demain et les trois prochaines années pour 47% des sondés, en particulier dans la production d’équipements, de biens de consommation et d’énergie.

Au niveau géographique, le plus grand nombre de risques identifiés proviennent des Etats-Unis (191), du Mexique (51) et de l’Inde (48). Le premier pays européen –l’Espagne- arrive en 5e position du classement.

 

Un risque encore sous-évalué

 

Déjà très préoccupants, ces risques n’en sont pas moins sous-estimés. En effet, CDP note que plus de 60% des entreprises sondées affirment ne pas avoir procédé à leur évaluation complète.

 

Une prise de conscience croissante

 

82% des grandes entreprises réagissent déjà, avec plus ou moins de réussite. Le plus souvent, elles se sont fixé un objectif précis de réduction de la consommation d’eau. Le géant sud-africain SAB Miller, par exemple, vise à la réduire d’un quart dans ses brasseries d’ici 2015, par rapport à 2008. Ou encore Canon, de 1% par an et par unité de production.

Selon CDP, ces objectifs sont plus fréquents dans le secteur des soins de santé (baisse des prélèvements), ou des biens de consommation (baisse des volumes consommés). En revanche, les mesures pour prévenir la pollution sont beaucoup moins répandues.

Les réactions s’avèrent en tout cas payantes. Les entreprises ayant optimisé l’efficacité de leur consommation d’eau enregistrent en général une baisse de leur coût de production, une hausse de leur valeur et un développement de nouveaux produits et services.

Au final, les entreprises qui disposent du plus grand potentiel de croissance sont aussi les plus exposées. Ce qui les oblige dès à présent à revoir leur mode de production et d’approvisionnement. Un changement d’optique qu’elles ne pourront opérer sans une évaluation complète et rigoureuse de leur empreinte eau.

 



[1] inscrites sur la liste FTSE Global Equity Index des 500 plus grandes entreprises mondiales cotées en bourse

[2] Dans les secteurs de la santé, de l’énergie, de l’industrie, des biens de consommation, des biens d’équipement, des services publics et des nouvelles technologies

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus