Les glaciers de l’Himalaya disparaîtront dans un siècle

Le 27 mai 2015 par Aude Massiot
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Chaîne de l'Himalaya vue de Renjo La
Chaîne de l'Himalaya vue de Renjo La
Kiril Rusev

Les glaciers de l’Himalaya sont les grandes victimes du réchauffement climatique. Une nouvelle étude de l’union européenne de géosciences donne des prévisions sur un siècle alarmantes.

Une étude publiée le 27 mai par un groupe de chercheurs internationaux dans The Cryosphere, le journal de l’union européenne des géosciences, dresse un tableau noir de l’avenir des glaciers de la région de l’Everest.

 

L’étude porte sur l’Hindu Kush-Himalaya, au Népal, région où se trouvent l’Everest et plusieurs autres sommets parmi les plus élevés du monde.

Sa conclusion: les 5.500 glaciers qui s’y trouvent devraient voir leur volume baisser de 70 à 99%, d’ici 2100.

 

Une déglaciation amorcée depuis longtemps

 

De par leur position géographique et leur altitude, les glaciers de cette région sont particulièrement sensibles aux changements de température, relèvent les chercheurs, et “l’augmentation des précipitations prévue sera insuffisante pour compenser l’accélération de la déglaciation”.

 

Une étude publiée en janvier 2014 dans la revue Current Science montrait déjà l’accélération de la fonte de ces glaciers au cours des dernières décennies. Evaluée à 9 milliards de tonnes par an entre 1975 et 1985, elle a atteint 20 Mdt par an entre 2000 et 2010.

 

De graves conséquences sur la population

 

Les chercheurs alertent sur les conséquences dramatiques qu’aura la fonte de ces glaciers sur les populations alentour. En fondant, les glaciers provoquent l’augmentation du niveau de l’eau des lacs qu’ils alimentent. Des lacs qui, s’ils cèdent à la pression, menacent d’inonder les villes et villages en contrebas. Ainsi la rupture de moraines dans l’Hindu Kush-Himalaya a provoqué 15 explosions de lacs glaciaires depuis 1965.

 

La fonte des glaces rendra également difficile l’accessibilité à l’eau pendant la saison sèche, ce qui aura des répercussions sur l’agriculture et l’alimentation des centrales hydroélectriques, nombreuses dans la chaîne himalayenne.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus