Les gaziers passeront bien l’hiver

Le 22 novembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas de risque de pénurie de gaz naturel, cet hiver, en France.
Pas de risque de pénurie de gaz naturel, cet hiver, en France.
DR

Si la situation s’avère tendue pour le système électrique, l’hiver s’annonce calme pour les gestionnaires de réseaux de gaz naturel.

Pour la première fois, les deux gestionnaires français de réseaux de transport de gaz ont présenté de concert, ce mardi 22 novembre, leur plan de marche hivernal.

Selon ce Winter Outlook 2016/2017, la saison froide s’annonce sous de bons auspices. En s’appuyant sur leurs conditions d’exploitation prévisionnelles, les interconnexions et le niveau de remplissage des stockages, GRTGaz et TIGF n’anticipent pas de tensions particulières pour l’hiver.

La France excédentaire, cet hiver

En cas de pointe de froid[1], les infrastructures gazières devraient permettre aux fournisseurs de couvrir la consommation française avec un excédent de 680 gigawattheures par jour (GWh): l’équivalent d’une puissance moyenne journalière de 28 gigawatts (GW).

Depuis le début du mois, des niveaux records de sollicitation des centrales électriques au gaz ont été atteints pour soutenir le système électrique (puissance supérieure à 6,5 GW régulièrement appelée avec des pics à plus de 8,5 GW, et un niveau de 514 GWh de consommation journalière le 7 novembre dernier).

 



[1] La pointe de froid correspond à une température basse trois jours de suite telle qu’il s’en produit statistiquement tous les 50 ans.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus