Les fumées de soudage pourraient troubler l’odorat

Le 04 janvier 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email



Souder détruit-il l'odorat ? Dans une étude parue dans la revue américaine Neurology, des chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont sélectionné 43 soudeurs employés à la maintenance des ponts de la région de San Francisco. Ils ont été soumis à un test de reconnaissance des odeurs. 88% ont obtenu des scores très inférieurs à ceux de la population témoin. 7% d'entre eux avaient totalement perdu leur odorat. En outre, la baisse de l'olfaction n'avait pas été perçue par près de la moitié des salariés testés.

L'étude tend donc à montrer que l'exposition aux fumées de soudage peut troubler l'odorat chez les travailleurs concernés. Il s'agit des premiers travaux scientifiques publiés sur le sujet. Les causes du phénomène restent néanmoins à déterminer. Source d'inconfort dans la vie quotidienne, la baisse de l'odorat se traduit souvent par une perte du goût. Cette baisse peut aussi se révéler dangereuse dans la vie professionnelle, car empêchant les travailleurs de détecter incendie, émanation de fumée, de gaz ou de polluants toxiques.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus