Les Français produisent un peu moins de déchets ménagers

Le 18 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le service d’observation et statistiques du ministère en charge de l’écologie publie en février les dernières statistiques (pour l’année 2008) sur les déchets ménagers et assimilés en France. Globalement, la situation s’améliore, grâce aux objectifs fixés par le Grenelle de l’environnement.

«En France, en 2008, les déchets collectés par les municipalités (hors déblais et gravats) atteignent 34,5 millions de tonnes, soit 539 kilogrammes par habitant et par an». En 1995, les Français produisaient 441 kg de déchets municipaux par habitant et par an.

Bonne nouvelle, la collecte sélective (apports en déchèterie et collecte séparative) progresse, puisque les tonnages de déchets en mélange (ce qui reste dans la poubelle résiduelle) baissent par rapport à 2002. A cette date, les ménages produisaient environ 330 kg/hab de déchets en mélange, contre près de 300 kg en 2008. La collecte sélective représente désormais près de 50% du total, contre 38% en 2000. Plus précisément, la collecte des emballages (y compris les journaux et magazines), via les centres de tri, représente près de 5 millions de tonnes en 2008.

Conséquence: on envoie moins de déchets en centre de stockage. «Au milieu des années 1990, environ la moitié des déchets étaient mis en décharge. Cette proportion décroit depuis: elle atteignait 43% des tonnages en 2000 et 35% en 2008». Mais les quantités sont cependant restées stables au cours de cette période, autour de 12 millions t.

En France, le taux de valorisation matière ou énergétique des déchets atteint 63,5% des déchets municipaux en 2008, contre 53% en 2000.

«L’incinération sans récupération d’énergie est aujourd’hui marginale», mais l’incinération avec récupération d’énergie s’accroit, passant de 28% du poids des déchets en 2000, à 34% en 2005, pour ensuite refluer à 30% en 2008.

Le ministère en charge de l’écologie y voit un effet du Grenelle de l’environnement, qui a renforcé les dispositions en matière de prévention des déchets. Pour rappel, les objectifs principaux sont de réduire la production de déchets de 5 kg par habitant et par an d’ici 2014, et d’augmenter le recyclage matière et organique, afin d’orienter vers ces filières un taux de 35% de déchets ménagers et assimilés en 2012 et 45% en 2015. Les quantités incinérées ou stockées devront également diminuer de 15% à l’horizon 2012.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus