Les fournisseurs d’agrocarburants de l’UE devront montrer patte blanche

Le 30 avril 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Cela n'est pas encore une taxe aux frontières pour éviter le dumping environnemental de pays moins sourcilleux que les Etats membres de l'UE, mais cela y ressemble. L'Union européenne envisage de subordonner ses importations d'agrocarburants à certaines exigences.

En effet, un groupe de travail de représentants des 27 envisage qu'au moins 10 traités internationaux, sur une liste de 12, soient ratifiés par les pays exportateurs: 4 –dont le protocole de Kyoto– portent sur le climat et 8 autres sur le droit du travail.

Les Etats-Unis, grands producteurs d'agrocraburants, mais n'ayant pas ratifié Kyoto, pourraient donc se voir exclus d'un accord commercial avec l'UE? Non, estime le groupe de travail. Si un pays n'a pas ratifié ces traités, il pourra fournir des informations montrant qu'il applique les mêmes normes.

Une autre piste serait d'obliger l'industrie à respecter une série de critères –pollution de l'air, des eaux, des sols, consultation de la population locale, conditions de travail– lors de la production du carburant végétal.

Le projet du groupe de travail sera présenté aux ambassadeurs des pays de l'UE à la fin du mois de mai.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus