Les fortes pluies de l’automne ont rechargé les nappes

Le 28 novembre 2014 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Etat des nappes au 1er novembre 2014
Etat des nappes au 1er novembre 2014

En grande majorité, les nappes phréatiques se sont rechargées en raison des fortes précipitations d’octobre, selon le bilan au 1er novembre effectué par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Avec 83% des réservoirs affichant un état normal ou supérieur à la normale, la situation s’avère favorable sur une majeure partie du pays, en particulier dans les aquifères de la vallée du Rhône, les nappes crayeuses du Nord-Pas-de-Calais, le nord de l’Alsace, et l’essentiel du Languedoc-Roussillon.

Cette situation s’explique par une forte pluviométrie enregistrée en octobre du Poitou au Centre, du nord du Massif central à la Champagne-Ardenne et à la Meuse. Les pluies ont même été une fois et demi à deux fois supérieures à la normale du nord de l’Hérault au sud du Rhône, ainsi que du Cher à la Marne et au nord de la Lorraine.

La transition vers la période de recharge, qui a débuté de façon précoce cette année, se poursuit avec 38% des points de prélèvement à la baisse, 32% stables et 30% à la hausse. Un bilan revenu à la normale puisque 40% des points affichaient une hausse en 2013 à la même époque.

La situation s’avère plus tendue dans les aquifères corses, où le niveau général est inférieur à la normale en raison d’un déficit chronique des précipitations au cours des derniers mois. Même tendance défavorable observée dans les aquifères du Périgord, du bassin Angoumois et dans les nappes aquitaines. Dans le pourtour du bassin parisien, les aquifères présentent enfin des niveaux normaux, non excédentaires, ce qui est assez habituel pour la saison.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus