Les fjords norvégiens, nouveaux dépotoirs miniers

Le 09 décembre 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une pratique contraire à la DCE
Une pratique contraire à la DCE

Le gouvernement norvégien a donné son feu vert au déversement de déchets issus de l’extraction du cuivre dans le fjord de Repparfjorden, alerte l’association les Amis de la Terre Norvège. Une décision prise après l’avis positif de l’Agence nationale de l’environnement.

 

 

Oslo a autorisé, en avril dernier, que deux millions de tonnes de déchets miniers –contenant des métaux lourds- soient rejetés chaque année dans les eaux de l’extrême nord norvégien. Une zone choisie par la morue pour sa reproduction, selon les Amis de la Terre Norvège. Ces rejets pourraient aussi fragiliser la population de saumon.

Selon la chaîne publique NRK, des chercheurs de l’université de Bergen estiment que plusieurs points ont été esquivés par l’étude d’impact, et notamment l’existence de forts courants dans la zone.

 

Le barrage de la directive-cadre européenne sur l’eau

 

«Il est inacceptable d’utiliser les fjords comme des dépotoirs de l’industrie minière. Ces rejets contiennent en effet des métaux lourds en grandes quantités. A elle seule, la concentration de nickel a de quoi donner des frissons», a réagi Lars Haltbrekken, responsable de l’ONG norvégienne.

Si la Norvège est extérieure à l’Union européenne, elle a toutefois transposé la directive-cadre européenne sur l’eau (DCE) en 2007 dans le cadre de l’Association européenne de libre-échange (AELE), qui regroupe l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Elle a ainsi adopté 9 plans de gestion des bassins hydrographiques. Les Amis de la Terre comptent donc saisir l’autorité de surveillance de l’AELE pour violation de la DCE.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus