Les Européens ont une dent contre le mercure

Le 12 mai 2015 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Certains dentistes en abusaient
Certains dentistes en abusaient
DR

L’Union européenne va-t-elle mettre fin à l’usage des amalgames dentaires à base de mercure? Telle est la demande formulée par plusieurs opposants à ce métal lourd, qui demandent à la Commission d’appliquer au mieux la convention de Minamata. Et surtout de prêter l’oreille aux 85% de citoyens demandant l’abandon définitif des amalgames.

Si la convention de Minamata sur le mercure a été signée en octobre 2013 par l’UE, il reste encore à la ratifier, pour qu’elle s’applique. Raison pour laquelle la Commission européenne a lancé en 2014 une consultation publique, dont le groupe écologiste du parlement européen, représenté par la Française Michèle Rivasi, et l’Alliance mondiale pour une dentisterie sans mercure ont médiatisé les résultats en fin de semaine dernière.

Lors de cette consultation, 85,41% des 3.621 personnes ayant répondu au questionnaire se sont dites favorables à une élimination totale des amalgames dentaires, 11,45% préfèrent une simple diminution –les autres ne se prononcent pas.

75 tonnes/an en moins

Pour le porte-parole de l'Alliance pour une dentisterie mondiale sans mercure en Allemagne, Florian Schulze, «si l’on interdit l’amalgame, ce sont 75 tonnes par an de mercure qui seront éliminés de la circulation sur notre continent. L'abandon du mercure en dentisterie est désormais inévitable. Retarder sa suppression, c’est contaminer inutilement notre environnement».

Particularité hexagonale, la France arrive largement en tête des pays européens pour ce qui est du mercure dentaire: selon un rapport publié en mars 2012 par BIO Intelligence Service, les dentistes tricolores utilisent 17 tonnes de mercure dentaire par an, soit 22% du total européen. Il est suivi par la Pologne (10 tonnes, 13%), loin devant d’autres pays. Notamment la Suède, qui a interdit les amalgames à base de mercure en 2009.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus