Les eurodéputés se penchent sur la qualité des carburants

Le 28 novembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans le cadre de l'examen d'un projet de directive (1), mardi 27 novembre, la commission de l'environnement du Parlement européen a soutenu l'objectif fixé par la Commission européenne de diminuer de 10%, entre 2010 et 2020, les émissions de gaz à effet de serre (GES) émis par les carburants tout au long de leur cycle de vie (raffinage, transport, et utilisation). Toutefois, au lieu d'une réduction de 1% par an, comme le propose la Commission, les eurodéputés suggèrent d'introduire une certaine flexibilité en fixant une baisse de 2% tous les deux ans. Quoi qu'il en soit, l'émission de 500 millions de tonnes de CO2 serait ainsi évitée.

Les députés spécialistes de l'environnement veulent également introduire des «critères de durabilité» pour empêcher ces réductions d'émission de CO2 d'entraîner une production «insoutenable» d'agrocarburants.

Enfin, la diminution du taux de soufre dans le gasoil à 10 parties par million d'ici le 1er janvier 2009 a été validée, et le délai pour les véhicules non routiers (de chantier, par exemple) et les bateaux de navigation intérieure a été ramené par la commission de l'environnement au 31 décembre 2009, au lieu du 31 décembre 2011.

La proposition de directive va maintenant être examinée par le Conseil, le 17 décembre prochain, puis en séance plénière par le Parlement, le 14 janvier 2008.



(1) Spécifications relatives à l'essence, au carburant diesel et aux gazoles: directive introduisant un mécanisme pour la surveillance et la réduction des émissions de GES provenant des carburants (transport routier et navigation intérieure)




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus