Les eurodéputés fermes contre l’incinération

Le 14 février 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un communiqué du Parlement européen, les députés n'ont pas approuvé, lors de la plénière du 13 février, l'amendement 83 à la première lecture de la directive cadre sur les déchets, qui proposait de considérer l'incinération comme une opération de valorisation. «Si cette option se maintient jusqu'au terme de la procédure de co-décision, les acteurs de la gestion des déchets ne pourront plus opter aussi aisément qu'aujourd'hui pour la solution de facilité de l'incinération», estime le Parlement européen dans un communiqué. Toutefois, la route paraît encore longue avant la validation de cette mesure: le Conseil doit d'abord se prononcer en sa faveur sur une position commune, ensuite une deuxième lecture sera probablement engagée.

Mais pour freiner l'incinération, les eurodéputés ont employé d'autres armes, à commencer par l'introduction d'un objectif de recyclage et de réutilisation de 50% pour les déchets municipaux et de 70% pour les déchets de construction, de démolition, industriels et de production.

Les conditions de mise en décharge ont également été durcies. En 2015, le papier, le verre, le textile, les plastiques et métaux notamment, seront interdits de décharge et des systèmes de collecte sélective devront être introduits. Puis en 2020, plus aucun déchet recyclable ne devrait aboutir dans les décharges.

Selon le Parlement, ce vote devrait aboutir à une co-décision difficile, puisque certains Etats membres ont encore largement recours à la mise en décharge, et que le recyclage est encore peu rentré dans les moeurs.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus