Les eurodéputés de la commission Environnement approuvent la fin des ampoules à incandescence

Le 18 février 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Mettre un terme à l’arrêt de la commercialisation des ampoules à incandescence? Les eurodéputés de la commission Environnement ne l’ont pas entendu de cette oreille. Ils ont donc rejeté, mardi 17 février, un plan visant à bloquer le remplacement de ces ampoules par des basse consommation d’ici 2012.

En décembre 2008, la Commission européenne a proposé l’abandon des ampoules à incandescence. Une proposition approuvée par les Etats membres dans le cadre du comité de réglementation sur l’éco-conception. Le Parlement a jusqu’au 15 mars pour s’y opposer, s’il le souhaite. Des députés ont proposé une résolution annulant ce plan. En la rejetant, les parlementaires de la commission Envi ont donc approuvé le plan de la Commission.

Selon l’exécutif européen, les ampoules basse consommation vont permettre d’économiser 40 térawattheures –l’équivalent de la production de 10 centrales de 500 mégawatts– et éviter l’émission de 15 millions de tonnes de CO2 par an.

La fin des ampoules à incandescence n’est que l’une des mesures du règlement éco-conception (ou éco-design) qui doit être adopté par Bruxelles dans les prochains mois. La directive éco-design, adoptée en 2005 par le Parlement et le Conseil, prévoit que la Commission introduise des normes d’efficacité énergétique pour les équipements électriques et électroniques domestiques et de chauffage. Le Parlement et le Conseil peuvent bloquer ces propositions via une «procédure de réglementation avec contrôle».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus