Les Etats-Unis pour l’inscription du thon rouge à la Cites

Le 26 octobre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le 15 octobre dernier, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils soutenaient la demande de la Principauté de Monaco (1) d’inscrire le thon rouge en annexe 1 de la Convention de l’Organisation des Nations unies sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (Cites). Dans un communiqué, le secrétaire adjoint du département intérieur pour la pêche, la faune et les parcs, Tom Strickland, a indiqué que les Etats-Unis comprennent «la situation désastreuse en ce qui concerne le thon rouge atlantique, et [ont] l'intention de soutenir vigoureusement la proposition de Monaco à la prochaine Conférence de la Cites».

Cette déclaration a réjoui l’association Greenpeace. «Sans un soutien des Etats membres de l’Union européenne, la perspective d’une interdiction du commerce international du thon rouge s’éloignait. Aujourd’hui, fort heureusement, les Etats-Unis relancent la dynamique», estime-t-elle. Elle demande néanmoins plus d’efforts, avec une fermeture de la pêcherie pendant au moins deux ans et la création de réserves marines sur les zones de reproduction du thon rouge en Méditerranée.

(1) Dans le JDLE «La Cites va étudier l’inscription du thon rouge»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus