Les Etats-Unis pensent à bannir les HFC

Le 05 mai 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l’Associated Press (AP), les Etats-Unis pourraient demander aux 191 signataires du protocole de Montréal de réduire l’utilisation des hydrofluorocarbones (HFC). Ces gaz, qui se sont substitués aux chlorofluorocarbones (CFC) dans les réfrigérateurs, climatisations, extincteurs, vaporisateurs et autres appareils médicaux, représentent actuellement 2% des émissions de GES, selon l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Mais ce chiffre pourrait considérablement augmenter dans les années à venir. En supprimant les CFC, le protocole de Montréal, qui date de 1988, a en effet créé un important marché des HFC.

Bien qu’ils ne soient pas reconnus comme nuisibles pour la couche d’ozone, les HFC sont considérés depuis peu par les Etats-Unis comme contribuant à l’effet de serre (1). L’administration de Barack Obama aurait donc proposé de les inclure dans le traité sur la protection de la couche d’ozone pour restreindre leur utilisation. «Nous estimons que c'est une option», a précisé à l’AP Adora Andy, porte-parole de l’EPA.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus