Les Etats-Unis luttent contre la rouille asiatique

Le 04 mars 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
soy
soy

Selon Reuters, certains Etats des Etats-Unis seraient en train de demander l'homologation d'un produit encore expérimental développé par le chimiste Dupont. Le pays est touché depuis novembre dernier par la rouille asiatique, un champignon qui attaque les cultures de soja.

En 2004, la rouille asiatique a détruit environ 10% des récoltes de soja brésilienne qui s'élèvent à 50 millions de tonnes. Avec une production du même ordre, les agriculteurs des Etats-Unis sont extrêmement inquiets pour leur récolte 2005. Le 10 novembre 2004, la maladie a été détectée en Louisiane. Puis en moins de trois semaines ce sont le Mississipi, la Floride, l'Alabama, la Georgie, l'Arkansas, la Caroline du sud, et le Missouri qui ont été touchés. Les agriculteurs veulent agir le plus tôt possible afin d'éviter la chute prévisible de leur chiffre d'affaires pour la saison 2005 qui commence en avril. Selon Erik Fyrwald, vice-président de l'unité agriculture et nutrition de Dupont, certains Etats américains auraient demandé une dérogation pour acheter le fongicide flusilazole, toujours en développement. Sans homologation actuellement, le produit doit être lancé en 2006. Pour les chimistes, Dupont et Syngenta en tête, le marché potentiel de lutte contre la rouille asiatique s'élève entre 300 et 400 millions de dollars (entre 228 et 305 millions d'euros) aux Etats-Unis. Au Brésil, le marché a atteint 600 millions de dollars (556 millions d'euros) en 2004.

La rouille asiatique est présente depuis des décennies en Asie et en Australie. En 1996, la maladie a commencé à toucher l'Ouganda. En 2001, la presque totalité de l'Afrique était contaminée. La même année, la rouille asiatique a atteint l'Amérique du Sud, en commençant par le Brésil, le Paraguay et la Bolivie, puis l'Argentine en 2003. Ce sont probablement les ouragans qui ont permis au champignon de rejoindre l'Amérique du Nord en novembre 2004, après la saison du soja. Le Canada s'attend désormais à voir apparaître la rouille asiatique. Ce champignon peut détruire de 10 à 90% d'une récolte. Il n'entraîne aucun risque pour la santé des hommes et des animaux, mais il s'attaque au feuillage du soja. Les feuilles tombent de façon précoce et le rendement est réduit.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus