Les Etats-Unis externalisent leur pollution

Le 21 juin 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un article scientifique publié dans Environmental science and technology (1) montre que les politiques liées au changement climatique doivent prendre en compte les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées au commerce international. Selon des chercheurs de l'université américaine Carnegie Mellon, les rejets carboniques des importations américaines sont passés d'une fourchette de 0,5 à 0,8 gigatonnes (Gt) en 1997 à une autre comprise entre 0,8 et 1,8 Gt en 2004. Ce qui représente entre 9 et 14% des émissions américaines de GES en 1997, et entre 13 et 30% en 2004.

De la même manière, les rejets de dioxyde de soufre (SO2) sont passés d'une fourchette de 2,4 à 5 millions de tonnes (Mt) en 1997 à une autre comprise entre 3,8 à 11,9 Mt en 2004. Et les rejets d'oxydes d'azote (NOx), entre 1,9 et 2,9 Mt en 1997 à 5,9 Mt en 2004.

Les Etats-Unis ont transféré une partie importante de ces rejets gazeux vers la Chine, un pays qui a une forte intensité carbonique: pour une même production, il émet plus de CO2 que les pays dont la réglementation environnementale est plus stricte.



(1) Embodied Environmental Emissions in U.S. International Trade, 1997-2004; Christopher L.Weber and H. Scott Matthews; Environ. Sci. Technol.; 2007; ASAP Web Release Date: 13-Jun-2007; (Policy Analysis) DOI: 10.1021/es0629110




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus